Résumé biographique Animation Spectacle Théatre Poèmes Socio-politique Je pense Philosophons

N.B. cet article a été écrit par le même vieillard que le  précédent  (voir ci-dessous) et qui lui a valut de multiples contacts qui, il l’espère, vont perdurer

 

APRES LA GUERRE

 

Nous finirons, si nous sommes parfaitement disciplinés, par gagner la guerre sanitaire contre le corona virus. Nous aurons subi un long confinement qui, en plus de nous mettre en colère, a ravagé l’économie de notre pays , de toute l’Europe, sinon du monde entier.

Permettez-moi une pensée pour la vanité - j’ai failli écrire la Con… - de chefs d’état surpuissants qui se trouvent vaincus par petit « truc » invisible 

En France, il est habituel, quand l’économie va mal , de s’en prendre à nos hommes politiques or, dans ce cas, cela me parait difficile… ils n’ont quand même pas semer le virus dont certain d’entre eux sont victimes ???

Mais après tout ça, ce sont eux que je mets en première ligne !

 Vous êtes de gauche ? Vous êtes de droite ? Vous adhérez aux extrêmes ? Vous avez tous raison de faire prévaloir vos idées ! Mais maintenant

 FOUTEZ-NOUS LA PAIX ET FERMEZ-LA !!!

 Ca veut dire quoi ?

Vous avez pris de très mauvaises habitudes, quand vous êtes dans l’opposition vous votez contre TOUT ce que fait la majorité, même si c’est bon pour la Nation. Alors ça c’est FINI !

Quelles que soient vos opinions laissez tomber toutes les idéologies pour n’en gardez qu’une seule : Il est indispensable de remonter au plus vite notre économie car quand l’économie va bien, la France va bien et les français sont heureux. (souvenir des 30 glorieuses)

Une bonne décision vient déjà d’être prise , l’arrêt temporaire de la distribution de dividendes aux actionnaires, mais elle ne suffira pas car il va falloir injecter beaucoup d’argent et donc augmenter notre dette . Difficile ? Même pas, puisque tous les pays de la planète devront en faire autant, il faudra bien trouver un  ‘’modus vivendi’’

Pendant cette guerre, d’un nouveau style, l’immense majorité des français s’est  réunie pour la gagner. Alors il faudra continuer pour la suite : relancer nos industries, en créer de nouvelles pour être moins dépendant, aider nos commerçants , nos P.M.E.,nos artisans, nos  agriculteurs, attirer de nouveau des millions de touristes et tout ça pour que le nombre de chômeurs continue à à diminuer et que notre pays retrouve la place qui était la sienne quelques années après l’autre guerre.

Vous qui faites de la politique votre métier vous savez qu’il va falloir beaucoup d’argent et faire beaucoup d’économies. Les dégâts causés, en quelques semaines par le virus, mettront plusieurs années pour être réparés. Alors, abandonnez vos disputes mesquines de ‘’politicards’’ attardés mais opportunistes pour, tous ensemble, redresser notre pays, avec ou sans l’Europe, en ayant, comme il y a 70 ans ‘’ une certaine idée de la France’’





                                                                                                                        -----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

29 Mars 2020

LA GUERRE DU PRESIDENT ?

 

Qu’est-ce que la guerre ?

Notre président ne la connait que par les historiens ou les récits de ses parents et grands-parents. Même chose pour moi en ce qui concerne 14-18, mais la dernière je l’ai vécue adolescent et elle m’a marqué profondément.

J’ai vu l’armée française en déroute puis sa renaissance et la victoire avec de Gaulle, la résistance et l’aide internationale

 Emmanuel MACRON a certainement raison d’appeler ‘’guerre’’ la lutte qu’il faut mener contre le corona virus. C’est une guerre mondiale qui, comme les précédentes pourrait faire des millions de morts si les armées médicales du monde entier ne s’alliaient pas pour la gagner.

Nous, les citoyens ordinaires, figurons la résistance, aidant l’armée en obéissant strictement aux ordres de confinement qui nous sont donnés. A ce prix arrivera la victoire et la suite…

    ... la suite...

                                                                        

En 1945 ce fut la joie, le retour à la liberté et puis un énorme travail de reconstruction, des maisons, des monuments , des villes entière furent rebâties pour refaire de la France une grande nation et lui redonner le visage que des millions de touristes admirent aujourd’hui.

1945-1973 fut la période que l’on appelle maintenant ‘’les 30 glorieuses’’, au cours de laquelle nous avons connu une période de prospérité exceptionnelle : chômage  inexistant, PNB très largement excédentaire grâce, en partie, à une dévaluation importante du franc, suivie d’une inflation galopante. Cette période fut bloquée par le premier choc pétrolier. Au cours de ces années nous avons bien vécu, en travaillant énormément mais avec l’allongement des congés payés, en 1956 de 2 à 3 semaines et 4 semaines en 69


 … et après…

 Ce ne sont que des suppositions ou, plutôt des ESPOIRS si nous avons desDirigeants capables d’oser !

 Comme en 45 les armées allièes gagnent la guerre. Comme en 45 il faut reconstruire, non pas des villes entières, mais leur contenu ( industries, commerces , artisanat, agriculture, professions libérales et culturelles etc…)

 Allez, je rêve ! mais, vous les ‘’politiques’’ pouvez réalis er si vous avez le courage de renoncer à vos petites manigances politiciennes pour ne penser qu’au redressement de notre économie.  

Ce sera avec l’Europe si les pays qui la composent arrivent à s’entendre ( ???) et si la BCE débloque des sommes colossales et de ce fait crée une dévaluation de l’Euro qui nous mettrait en meilleure position pour nos exportations

 Ce sera sans l’Europe  - ou simplement avec quelques pays voisins de même culture que la nôtre – si l’entente ne se fait pas.

 En 1945 nous avons eu des hommes politiques de valeur qui ont su nous sortir de l’ornière. Pouvons-nous compter sur ceux d’aujourd’hui ?

 Les chinois ont gagné leur guerre et vont redémarrer sans tarder. Les USA mettent 2.000 milliards sur la table pour redresser leur économie alors qu’ils sont loin d’avoir gagner la bataille de la santé.

Mais nous les français, saurons-nous, après la victoire, comme en 45, repartir vers des ‘’années glorieuses’’ ?

 

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

j anvier 2020

                                                MARIONS-NOUS


Je tiens à spécifier, pour ceux qui me prendraient au sérieux, que ces réflexions se veulent humoristiques et non pas critiques.

 

 Comparaison de ce qui était un ‘’sacrement’’ et est devenu une ‘’officialisation’’

 AVANT 1960

 Je t’aime, tu m’aimes ? Alors on sort (je n’ai pas écrit : on rentre ) ensemble, de temps en temps, sous étroite surveillance, on apprend à mieux se connaitre , on s’embrasse chastement.

La majorité étant à 21 ans il faut le consentement des parents pour aller plus loin; un repas est organisé entre les deux familles…

Allez, je parle de mon cas : MA famille – ma mère en belle robe et moi en costume cravate –sommes accueillis par  SA famille – ses parents, ELLE et ses 5 frères et sœurs – 8 contre 2 ! Vraiment inégal ! - Mais je n’avais pas trop d’inquiétude car pendant plusieurs années, revenant de l’école avec ELLE et ses sœurs j’étais, je crois, bien vu de ces dernières.

Au cours du repas venait le moment où je devais demandé sa main ( doux euphémisme ) à ses parents
Quelques mois plus tard c’était les ‘’ fiançailles’’. On se voyait régulièrement mais toujours ‘’surveillés’’. Et puis, après des mois d’attente fébrile, arrivait le mariage (mairie et église) et sa conclusion . Enfin !!!

 AUJOURD’HUI

 Je t’aime, tu m’aimes ? et on rentre ensemble pour se le prouver.

La  majorité n’a aucune importance, seuls comptent l’envie et le plaisir. . Après quelques essais comparatifs on se décide à vivre à deux. Les parents sont au courant – ou devinent parfois – mais interviennent rarement, ayant mis en garde leur progéniture au cours de leur préadolesçence et selon l’adage bien connu : ‘’il faut bien que jeunesse se passe’’.
Si tout va bien on commence à parler mariage, mais les formalités ( mairie, église ) on s’en fout, on veut surtout faire la fête avec la famille et les copains .
C’est à ce moment-la que LUI se met à genoux devant ELLE et lui demande : ‘’veux-tu te marier avec moi ?’’ sous le regard amusé et ravi des enfants qu’ils ont déjà fabriqués .

 CONCLUSION


J’ai déjà écrit sur l’évolution technique (voiture, téléphone, télé etc) du 20ème siècle, mais celle des mœurs fut encore plus rapide et radicale. Jusque dans les années 1950 les rapports sexuels en dehors du mariage étaient considérés comme immoraux et même scandaleux plus particulièrement pour les filles, vu les risques qu’elles encouraient.
Notre jeunesse actuelle  a la chance ( ?) de pouvoir vivre autrement et sur ce plan de mettre à égalité garçons et filles mais …

…en cette époque où l’on prône l’égalité des sexes que pensez-vous, messieurs du fait que vous deviez vous agenouiller, attitude très tendance aujourd’hui, pour obtenir officiellement…ce qu’elle vous a déjà donné. Ne serait-ce pas un signe de domination qui met à mal ce beau principe ?

----------------------------------------

Ce texte précédant me remet en mémoire deux citations de Françoise Parturier écrivaine française du 20ème siècle :

‘’Chez la femme la petite fleur bleue a des racines de chêne’’

Mais aussi :

‘’La femme n’est pas un être inférieur, c’est l’homme qui est un être supérieur’’

Et j’ajoute au risque de me faire étriller :

‘’c’est bien vrai tout ça !’’

 ---------------------------------------------------------------------

octobre 2018

A l’approche du centième anniversaire de l’armistice de la ‘’grande guerre’’

11/11/1918

C’est quoi ça ?


 


Si mon père était encore là -  ce serait étonnant car il aurait 126 ans – il fêterait ardemment et joyeusement cet anniversaire car  c’était la victoire de sa Patrie. Malgré un million et demi de ‘’morts pour la France’’ lui s’en était tiré très abimé mais VIVANT. Il avait perdu dans cette guerre une jambe, un doigt, il avait eu un poumon traversé par un éclat d’obus et avait subi des gaz asphyxiants et…il en était fier. Pour lui il n’avait fait que son devoir.

Malgré ces handicaps, A dolphe LAURIN épousait en 1924 une très jolie fille, Marie  LOUMEAU qui, 3 ans plus tard donnait le jour à un garçon et 91 ans plus tard je vous en parle.

Je ne vous raconterais pas notre vie de famille, je l’ai fait par ailleurs, et de plus elle dura peu de temps puisque mon père mourut en 1939 des suites… de la guerre 14-18

 Alors, pourquoi ce texte, s’il s’arrête là ?

 Parce que mon père était très fier de ces trois ‘’décorations’’ toutes attribuées pour ‘’faits de guerre’’ et qui faisait de lui un ‘’héros anonyme’’. De gauche à droite : la médaille militaire, la croix de guerre et la légion d’honneur. Je les ai gardées précieusement avec l’éclat d’obus qui lui avait ravagé un poumon.


Et je me pose des questions ?

- Quelle valeur a le mot ‘’Patrie’’ pour les générations suivantes ?

- Que signifient de telles décorations quand on donne aujourd’hui la légion d’honneur à des champions du ballon rond ou même, (pire !) à des politiciens parfaitement nuls? Alors que l’empereur Napoléon avait déclaré à son sujet :’’Je veux récompenser mes soldats et mes savants’’

Des réponses je n’en ai pas en ce qui concerne les décorations et ceci d’autant plus qu’il en a été créé des tas de nouvelles dont certaines m’ont été attribuées pour ‘’services rendus’’. Quant au mot ‘’Patrie’’, pour qui a-t-il un sens aujourd’hui ?
                                                    --------------------------------------------------------

Mai 2018

2 MARIAGES

Harry en Angleterre, Jean-Yves en Savoie

 

 

 Pour Harry : 60 Millions d’ Euros de frais, 600 invités triés sur le volet avec des robes de grands couturiers et des chapeaux ridicules, des Rolls, une calèche royale tirée par 4 chevaux et 3 Milliards de téléspectateurs ???

 Pour Jean-Yves ; sa famille, quelques amis réunis, eux aussi dans un beau château jouxtant le lac du Bourget, un bon repas et un merveilleux DJ juqu’à 5 heures du matin ; mais pas de millions, et surtout pas de chaine télé pour relayer tout ça !

Eh bien, ce n’est pas juste !

Qui est Harry ? Un descendant de rois d’Angleterre ( je ne comprends pas, chez nous on leur a coupé la tête et les français admirent ceux d’à côté) qui peut vivre facilement sans rien faire d’utile de la journée, en paradant simplement au service de sa majesté de grand-mère ; en parcourant le monde en1° classe ou en jet privé

 Qui est Jean-Yves ? Un descendant d’une famille pas royale du tout, mais NOBLE par les sentiments et la morale de vie. Il n’a pas d’héritage mais il fait sa place au soleil en travaillant tous  les jours

 Alors ? Eh bien j’ai détesté que toutes les principales chaines télé nous abreuvent de ce mariage princier qui, selon un sondage d’une chaine,  n’a ‘’fait rêver’’ que 35 % des français(es)

 Allez, Jean-Yves je te souhaite tous les bonheurs du monde avec ton épouse

 Allez Harry, malgré ta fortune facilement gagnée, essayes d’être heureux et ce ne sera pas facile, mais dis-toi pour mieux comprendre que, comme Jean-Yves tu es né du ventre de ta mère et un jour tu finiras comme lui…sous la terre. Ni plus, ni moins

 Excusez-moi, Monsieur le duc, j’ai osé vous tutoyer. Je joins la photo de Jean-Yves et Marie, on a assez vu les vôtres et je ne voudrais pas vous vexer en les juxtaposant

-----------------------------------------------------------------------------------

Avril 2018

a nuit
J’AIME…
JE N’AIME PAS…
La vie, heureusement, elle a déjà duré plus de 90 ans qui sont passés très (trop ?) vite
Ma famille (petite et grande) pour laquelle j’ai fait tout ce que j’ai pu, mais… on ne fait jamais assez
Mes amis, les vrais, et ils sont très rares alors que j’ai cru en avoir beaucoup

Les faux amis, ceux qui vous quittent quand ils n’ont plus besoin de vous, et ils sont très nombreux

La France, je suis patriote peut-être parce que j’ai connu la guerre et l’occupation, mais aussi parce que mon père est "mort pour la France". Et puis, je vis dans un très beau pays qui était considéré jadis comme la capitale mondiale de la "culture" et l’une des plus grandes puissances de la planète Ceux qui voudraient imposer à la France une nouvelle culture, des traditions qui ne sont pas les siennes. J’accepte toutes les races mais les arrivants doivent se mettre à notre langue, à notre culture et, surtout ne pas nous imposer les leurs
Les gens honnêtes Les escrocs
L’humour, impossible, pour moi, de vivre sans lui car il permet de faire passer des messages, parfois difficiles, avec le sourire. Et puis, c’est grâce à lui que j’ai bien travaillé
Les humoristes qui essayent de faire rire uniquement en visant en-dessous de la ceinture
La politique, telle que je l’entends, c’est-à-dire faite exclusivement pour le bien de notre pays Les politiciens de tout bord qui se disputent sur de soi-disant "idéologies" et qui pensent avant tout à faire carrière
La religion, en laissant à chacun le droit de pratiquer la sienne en évitant tout prosélytisme et en admettant parfaitement l’athéisme Les religions qui voudraient conquérir le monde en nous imposant des pratiques qui ne sont pas les nôtres
Les "non-dits" : Il est bon de les pratiquer, même si l’on est franc de nature, ça permet parfois de garder des relations Les "non-dits", ce n’est pas dans ma nature, mais si j’avais moins pratiqué la "franchise" j’aurais, sans doute, beaucoup plus d’amis ?? pour mes vieux jours.
Les "gros mots" : là j’adore mais encore, faut-il savoir les dire pour ne pas choquer ou… choquer avec humour Les "gros mots" insultants ou… mal dits
La nature, les forêts, la plaine, la mer, les rivières, les fleurs, les jardins potagers, le soleil et même la pluie, j’aime tout… sauf quand cette dernière dure trop longtemps La nature abimée par la déforestation, les tonnes de plastiques dans les océans, la suppression des haies dans nos campagnes, la pollution des rivières etc
Les animaux : J’ai eu deux chiens magnifiques, je n’en ai plus et ils me manquent. Ils étaient pour mon épouse et moi des modèles de fidélité et d’amour. Il nous reste les 2 chats de nos voisins qui viennent se faire câliner régulièrement Les animaux mal éduqués...  mais ce n’est pas leur faute
La mort, parce que je ne peux pas faire autrement puisque, comme tout le monde, je m'en approche tous les jours. Et puis je saurai enfin si tout ce qu'on m'a appris sur le "post-mortem" est vrai ou non !
La mort, parce que c’est la fin de la vie et que je me demande si la mort vaut la peine d’être vécue
La discution avec les gens qui accepteny les idées des autres et qui aiment débattre  sans imposer les leurs LLLa discution avec des gens "bornés" qui sont certains d'avoir toujours raison
Le mot con,  car on est toujours le con de quelqu'un et que pour un con ce sont les autres qui sont cons. Alors qui est con ? Les vrais cons, ceux qui emploient ce mot vis-à-vis  de tous ceux qui ne pensent pas ou ne vivent pas comme eux
La cuisine au sens propre, j'aime cuisiner, j'aime déguster de bons plats La cuisine électorale et politicienne pratiquée par tous les partis
La Cigarette cela fait 73 ans que je fume et c'est l'état qui m'a apprisà fumer en me faisant cadeau de tabac pendant mon service militaire. Merci l'état qui veut maintenant m'en priver ! La cigarette, j'ai essayé deux fois de m'arrêter . Un conseil ? Ne commencez pas !
Le soleil, depuis l'âge de 10 ans j'aime, l'été, vivre ou dormir torse nu au soleil, j'aime la peau bronzée, je n'ai jamais eu de brulures Le soleil, car l'an dernier j'ai été opéré de cellules cancéreuses sur la peau et il m'est désormais interdit
LLa nuit calme et tranquile, j'aime dormir , La nuit telle que je l'ai pratiquée avec mon métier: sono assourdissantes, foules bruyantes, kilomètres incessants. Je trouvais ça "jouissif", maintenant au moindre brouhaha je me sauve
Profiter de certains droits à la condition que ceux-ci ne nuisent pas aux autres. E face de chaque droit il y a un devoir C'est mon droit et j'en profite !
La mort ( bis), si elle met un terme à la souffrance physique ou mentale La mort, si elle interrompe trop tôt une vie pleine de bonheur ou de réussite

 

-----------------------------------------------------------------------------------

Mars 2018 

Les FANS ?


D’abord, je n’aime pas trop ce terme.C’est une compression de ‘’fanatique ‘’ mot que j’ai trop souvent entendu quand on parlait d’Hitler, Lénine, Staline ou Mao à la triste mémoire.

Ensuite je ne comprends pas les réactions extrêmes de certains fans à l’égard de leurs ‘’idoles ?’’ L’actualité de ces derniers mois me laisse perplexe.

Passant par Poitiers, un couple de ma connaissance m’a dit vouloir retrouver la tombe de leur grand-père car il y avait 15 ans qu’il était mort et ils ne se souvenaient plus où il avait été inhumé. Changeant de conversation nous parlâmes de mon ancien métier, des nombreuses vedettes que j’avais fréquentées et à un moment donné la dame me demande d’une voix cassée :’’ Et Claude François vous l’avez connu ?’’. Je lui réponds :’’ Non, je ne voulais pas le faire travailler, il était trop chiant !’’ Et elle se mit à pleurer. Son mari m’expliqua : ‘’Elle était amoureuse de lui quand elle était ado’’. Moi ce qui m’a  estomaqué c’est qu’elle avait oublié son grand-père pendant 15 ans mais qu’elle pleurait son chanteur 40 ans après sa mort.
On a vu à la télé des fans, âgés de 50 ans qui pleuraient à l’évocation de son nom ???

Il y a 3 Mois disparaissait Johnny Halliday. J’aimais beaucoup ses chansons, ses spectacles parfaitement au point dont j’ai gardé plusieurs enregistrements, j’admirais sa carrière et la façon dont il l’a menée, mais en aucun cas vous ne m’auriez vu parmi le million de fans présents à ses obsèques . Pour moi on n’enterrait ni son talent, ni son œuvre, mais un homme comme les autres tout simplement.


Et puis ce fut France Gall. A ses débuts ( sacré Charlemagne) elle faisait ses spectacles  chaperonnée par ses parents. Dans le show-biz on l’appelait la petite Gall ( son père Robert Gall était dans le métier ) mais encore plus souvent la ‘’ petite peste’’. Elle chantait bien, d’accord, mais qu’aurait-elle fait sans Gainsbourg, François ou Berger ?

Ces troi s personnages furent des ‘’stars’’ grâce aux médias. Mais qu’ont-il été sur le plan strictement humain ?

Claude François je l’ai qualifié plus haut. En réalité il était à la fois perfectionniste et arriviste. Rien ne devait entraver sa carrière et les nombreuses  personnes  qui  travaillaient pour lui en subissaient les conséquences. Ses ‘’notes de service’’, aussi bien dans ses spectacles qu’aux rédactions des journaux (podium) qu’il a dirigé sont restées célèbres.

Johnny Halliday a fait une grande carrière sachant s’entourer d’auteurs , compositeurs et musiciens de talent. Il a eu des hauts et des bas, il a mené sa vie à 200 à l’heure… dans tous les sens du terme, mais a-t’il vraiment été heureux et surtout a-t’il  vraiment donné du bonheur à son entourage ? Je trouve vraiment ignoble que tous les médias fassent leurs gros titres avec son héritage. Ces débats, qui divisent ses fans en deux clans, ne nous regardent pas. Que les membres de sa (très diverse) famille se débrouillent entre eux .Johnny est mort, paix à son âme !

Pour conclure je dois avouer que la presse ‘’people’’ ne m’intéresse absolument pas. Pourquoi ? J’ai fréquenté de nombreuses ‘’stars’’ et très vite j’ai su les juger. Sur le plan humain j’ai connu des salauds et des gens magnifiques mais sur la plan artistique, ils avaient tous du talent !


Il ne faut quand même pas exagéré avec nos chanteurs. J’aurais préféré que l’on parle davantage de Jean d’Ormesson qui lui passera, je pense, à la postérité mais dont les médias ont beaucoup moins parlé.


Molière et Marivaux se jouent avec succès des siècles après leurs disparitions. Victor Hugo inspire encore des comédies musicales et   des films. Pensez-vous qu’on se souviendra encore de l’œuvre de nos chanteurs fanatisés dans un siècle ?

Enfin tout ça n’est pas nouveau. Jeunes nous avions aussi nos idoles (même si on n’employait pas ce terme) mais à part les gens de ma génération, qui se souvient encore de Jean Lumière ( La petite église), Réda Caire( si tu reviens), Ouvrard (  je n’ suis pas bien portant ) ou Maurice Chevalier, grande star mondiale ?

Personne !

--------------------------------------------------------------------------------------------- 

2 novembre 2017

Ça m’énerve !

 

Je lis la presse et certains articles ont le don de m’énerver. Voici 3 exemples parus aujourd’hui :

 Harcèlement ?

- Le ministre de la défense britannique démissionne car la presse a révélé qu’il avait mis sa main sur le genou d’une journaliste…il y a 15 ans. Même la « victime ? » prend sa défense !
Ma réflexion : Messieurs, baissez les yeux dans la rue, car bientôt le moindre regard vers une jolie (ou pas) fille  vous vaudra une plainte en harcèlement sexuel !

 Les croix

Le conseil d’état vient d’ordonner la destruction d’une croix sur le statue de Jean-Paul 2 à Ploërmel (56)
Ma réflexion : Alors il faut détruire les centaines de Calvaires bretons et les milliers de croix et calvaires  qui jalonnent la France. On devient dingue, Non ? Pour effacer toutes traces religieuses pourquoi ne pas abattre tous les clochers et…les minarets ?

 A cheval sur mon…

Un journal médical indique qu’il peut être malsain de se servir de papier toilette. Il faut employer des lingettes ou surtout se servir d’un bidet !
Ma réflexion : Dans les années 6O, presque toutes les salles de bain, y compris dans les hôtels,  étaient munies de bidets. Très pratiques mais plus à la mode ils ont disparu. On veut les faire revenir. Bravo, je serais dans le vent car j’en ai toujours un !

                                                                                 

-----------------------------------------------------------------------------------

Liberté chérie…

Tu fous le camp

 

Nos élus – français ou européens - veulent prendre soin de nous,  santé, travail, bien-être, confort etc… tout les intéresse. Je m’attends à ce que de nouvelles normes nous obligent à copuler x fois par semaine sous peine d’amende ( votre chambre sera connectée et surveillée)

 Nos élus – les mêmes – parlent très souvent de « liberté » mais par leurs lois, leurs normes très souvent idiotes, ils restreignent la nôtre de plus en plus. Voulez-vous des exemples ?

 
VOITURES 

 Un jour, j’étais très  jeune , j’ai fait un tonneau car, n’ayant pas d’argent pour en acheter , je roulais avec des pneus qui avaient des emplâtres. J’ai risqué ma vie mais j’étais libre de le faire

 Avant les limitations de vitesse j’ai roulé au moins 2 millions de km, très nettement au-dessus des limites actuelles. Je n’ai eu aucun accident pour cette cause mais j’étais libre de prendre des risques.

 J’avais une envie pressante, je m’arrêtais au bord de la route et me soulageais. Faites ça aujourd’hui, si un gendarme passe il peut vous dresser un proçès pour exhibitionnisme

Il vous reste la liberté de pisser dans votre froc ( veuillez excuser ces mots un peu triviaux)

 Si vous avez une voiture de plus de quatre ans il faut passer au contrôle technique tous les deux ans. Mais moi, ma voiture est révisée tous les ans par un excellent mécano et ce contrôle technique indique toujours Zéro et ne sert à rien, sauf à me prendre de l’argent

TABAC

 C’est l’état qui m’a appris à fumer ! En effet quand j’ai  fait mon service militaire l’armée me donnait gratuitement des cigarettes chaque semaine, j’y ai pris goût  et 70 ans après l’état veut m’empêcher de fumer car je risque de mourir trop jeune ( j’ai 90 ans !).

 Jadis  j’aimais bien de temps en temps me retrouver au bistrot avec des copains et prendre l’apéro  en « fumant une sèche ». Ca fait bientôt 20 ans que je ne mets plus les pieds dans un bar ! C’est le commerçant qui paye mon manque de liberté.

 SE NOURRIR

 Là on a encore une certaine liberté mais …sous pressions

Trop de sucre, trop de sel, trop de viandes, pas assez de légumes et de fruits. Trop ou pas assez de glucides , protides, lipides, calories etc…

 Ca veut dire quoi ?

 Depuis toujours, je mange ce que j’aime : viandes grillées ou en sauce, poissons, crustacés,  légumes et fruits divers mais de saison . J’achète chez mon boucher, mon poissonnier et des volailles dans des fermes. Je ne prends jamais de ‘’  plats cuisinés ‘’  en grande surface, je les fabrique moi-même. Je ne sais pas si j’avale trop ou pas assez de calories, mais ça dure depuis 90 ans !

 Il parait que les français ont de plus en plus une tendance à l’obésité ?  Pas moi !

 Et puis si certaines personnes tombent dans la facilité (ou dans le piège) de la cuisine industrielle ou de la restauration rapide, c’est leur liberté ; mais n’oubliez pas, si l’âge de fin de vie des français a augmenté régulièrement, c’est termine, depuis 2015…c’est l’inverse.

CONSTRUCTIONS

 Vous faites bâtir une maison dépassant 150 M2 de plancher, vous êtes obligés de prendre un architecte et…de le payer bien sûr. Vous devez aussi obéir à toutes les normes plus ou moins idiotes créées depuis quelques années par l’Europe auxquelles s’ajoutent celles encore plus contraignantes de la France. Je me suis laissé dire que sans ces normes (soi-disant protectrices) la construction reviendrait en France à 30% de moins. Un rêve pour de jeunes ménages qui pourraient enfin devenir propriétaire.

 Mon père a fait bâtir notre maison en 1939, sans autorisation à demander , juste une déclaration à la Mairie et sous la direction d’un simple entrepreneur. C’était ça la liberté !

 Toutes les normes actuelles ont été créées pour nous protéger. Voulez-vous la démonstration contraire ?

 En 1970 une boite de nuit, le 5-7 à St Laurent du Pont, toute neuve, a pris feu. 170 morts tous très jeunes. L’incendie s’est développé grâce à des matériaux nouveaux style polystyrène. A l’époque nos petits artistes de province travaillaient régulièrement  dans des salles de fêtes de campagne, fabriquées souvent en bois et chauffées avec des poêles à bois. Elles existaient depuis des dizaines d’année. Des normes ont été instaurées, tellement valables que 80%  de ces salles ont disparu mettant nos artistes au chômage.

Je n’avais jamais entendu parler , avant 1970, de la dangerosité de ces salles, par contre il y a tous les ans des salles « aux normes » qui prennent feu. Ca signifie quoi ? La liberté et le bon sens des anciens valent mieux que des normes pondues par des énarques prétentieux.

AGRICULTURE

 Je suis originaire de familles d’agriculteurs et je m’en vante !

 Mes grands parents faisaient du bio sans le savoir et c’était BON ! Ils gagnaient bien leur vie en étant libre de faire ce qu’ils voulaient !  Et puis pour produire plus et à coup de subventions on a poussé les paysans vers la culture intensive et là ils n’étaient plus libres  puisque  payés en partie par l’Etat. Des sommes énormes ont été dépensées pour détruire certaines cultures et dix ans après pour les refaire et maintenant ils sont subventionnés pour revenir au Bio.

 Un vieux paysan me disait il y a quelques années :’’  On n’a pas besoin de leurs subventions, qu’ils suppriment aussi toutes les taxes qu’ils ont inventées . Nos produits reviendront moins chers  et pourtant on gagnera mieux notre vie en faisant librement un métier que l’on connait bien !‘’ ( j’ai traduit car il me l’a dit en patois).

 Il n’y a qu’une chose que nos énarques n’ont pas pu ‘’normalisé’’ c’est le Climat et l’agriculture en est vraiment dépendante.

 

LIBERTE CHEZ MOI :

 J’ai une maison, j’ai un jardin mais il m’est interdit de me servir de ma perçeuse, de ma tondeuse à gazon en dehors de certaine heures. Je n’ai pas le droit de faire bruler mes déchets de jardin , je dois faire 16  km pour les porter à la déchetterie.

 J’ai des animaux mais mon coq n’a pas le droit de chanter trop tôt ( moi j’adore ça !), mon chien ne doit pas aboyer trop souvent ( c’est pourtant sa façon de s’exprimer et j’aurais tendance à dire ‘’ ferme ta gueule’’ à certains politiques plutôt  qu’à mon chien !)

ET ALORS 

Je vais conclure – la liste est assez longue comme çà mais…-

Toutes ces atteintes à nos libertés sont dues à nos dirigeants qui, au lieu de travailler sur l’économie, le chômage et autres sujets importants veulent faire notre bonheur malgré nous, en inventant des lois et des normes parfois inutiles , souvent idiotes, mais avouons-le…

….si chacun d’entre nous  entretenait parfaitement sa voiture, se nourrissait convenablement, entretenait son habitation, respectait ses voisins etc…les petits génies qui nous dirigent n’auraient plus rien à faire.

 Ils veulent que nous vivions mieux ( ???) et plus longtemps, mais posez-vous la question : A la fin est-ce VIVRE ou ETRE EN VIE ?

 

400.000

NORMES ABSURDES

 

C'est triste, mais tellement con qu'on en rigole !!!

Je vous promet que tout ce qui suit est vrai, je n'ai rien inventé, nos législateurs sont vraiment payés pour pondre des conneries . Sur plus de 400.000 Normes existantes, combien il y en a-t'il d'aussi stupides???


Une norme pour:

-les cantines scolaires: chaque enfant peut avoir ¼ D'œuf dur en maternelle, ½ en primaire, la longueur des saucisses et chipolatas est règlementée

- En mairie, il faut obligatoirement que ce soit un technicien qui change une ampoule usée
- nous garantir que nous serons enterrés par quelqu'un de diplômé ( bac + ???)
- oblige de mettre des ceintures de sécurité dans les pirogues emmenant les enfants à l'école en Guyane
-un candidat officier de gendarmerie doit posséder un coefficient de mastication (???) supérieur à 30 % pour éviter les troubles digestifs

C'est idiot et ça coute très cher:

- Les jeunes de 16 à 18 ans ne doivent pas monter sur des escabeaux.  Des milliers d'emplois en moins pendant les vacances pour la cueillette de fruits. Moi j'aurais plutôt pondu ça pour les plus de 80 ans ,,

- Les restes des réceptions officielles ( gateaux, petits fours, buffets), doivent être aspergés de détergent et jetés à la poubelles. Ca doit être trop bon pour ceux qui crèvent de faim !!!

- les normes à la construction ont fait augmenter leur cout de 30% par rapport à l'Allemagne.

Mettre aux normes une construction ancienne (isolation, fermetures, électricité, gaz, eaux usées, canalisation etc) côute une petite fortune. J'ai fait un calcul: une ancienne ferme, rénovée il y a 40 ans, couterait plus de 80.000€ Pour être conforme aux normes actuelles.

- les normes pour les stations services ont abouti à la fermeture de milliers d'entre elle (dont une à 50 m. de chez moi)

- A Paris , interdiction de jeter son sac poubelle dans le bac d'un immeuble voisin. Une centaine de contrôleurs  sont payés pour surveiller ça (sans blagues)

- Dans un centre d'éducation  UNIQUEMENT MASCULIN,, les normes exigent des vestiaires pour les deux sexes

- Pour ouvrir une carrière de pierres, il faut l'autorisation de 15 administrations différentes

Un groupe de fonctionnaires a été créé pour faire la chasse aux normes inutiles,  et pendant ce temps, d'autres  en créent des nouvelles à jet continu

 N.B. pour vérifier tout ça allez dans google en faisant ‘’  normes absurdes ‘’. A vous de trouver les pires

 

--------------------------------------------------------------------------

EN GUERRE ?

 Des élus, des ministres et même le Président nous ont dit que nous étions en guerre ! Je signale que je l'avais écrit 6 mois avant qu'ils commencent à en parler.

Mais il faut savoir Guerre ou pas? Le président parle de "guerre" et "d'Etat de droit" . Or si nous sommes en guerre c'est la "loi martiale" qui doit s'appliquer. Je l'ai connue entre 39 et 45, elle restreint énormément les libertés., donnant beaucoup plus de facilités à l'armée et à la police. Alors ne mélangez pas tout MMrs les politiciens. Guerre ou Paix? Et choisissez les lois adéquates!
---------------------------------------------------------------------------
                                                                                                                                                                                            

VOITURE ELECTRIQUE ? POUR QUI ?

 Je ne me sers, pour ainsi dire, jamais de ma voiture en ville!

Vais-je acheter la voiture préconisée par notre ex-présidente de région ?

Un exemple, dernièrement je suis parti de Poitiers vers Toulouse où je devais être à midi. Pas de problèmes! Mais si je suis électrifié je dois partir la veille, m'arrêter à moitié chemin pour regonfler les batteries et donc me payer une nuit d'hôtel. Je suis resté deux jours sur place, sans me servir de la voiture, puis le suis parti pour Narbonne ou je suis resté également 2 jours. Retour à Toulouse pour deux autres journées, puis départ pour Bordeaux. La distance entre ces deux villes m'oblige à un nouveau rechargement en cours de route ( Hôtel…). Enfin , après 2 jours à Bordeaux je rentre à Poitiers mais…

J'ai consommé  90 litres de gas oil pour faire 1750 Km, soit, en gros une centaine d'Euros, mais j'ai épargné au moins 200 Euros d'hôtel-restaurant ( nous étions en couple). Ce serait drôlement économique l'électricité !

Il faut prendre le train ? OK. Uniquement pour l'aller Poitiers-Toulouse la SNCF me demande 93 €. De plus comme les gens que je vais voir sont à une vingtaine de km,  je dois prendre un taxi ou les obliger à venir me chercher à la gare. Et comment faire facilement le reste de mon voyage ?

 En dehors de l'absence de pollution, dites-moi quel intérêt j'aurais à acheter une voiture électrique ? Plus tard, peut-être , lorsqu'il y aura des bornes de rechargement rapide dans toutes les stations-services et à la condition qu'elles ne soient pas surtaxées ???

 ---------------------------------------------------



Mes petites réflexions :

- fumer tue
- trop manger tue
- l’alcool tue
- la voiture tue….

D’accord, messieurs les con…seilleurs, je ne fume plus, je ne bois plus, je surveille le peu que je mange, je ne conduis plus, mais à une condition : garantissez-moi que je ne mourrais pas !!!

Un(e) président(e)


J’aimerais que nos « politiques » ( c’est un mot pratique il est des deux genres) soient un peu  plus humbles, un peu moins people ( mot à la mode). Le seul fait d’en voir certains (certaines) en couverture de magazines à scandale, me hérisse le poil. Encore quelques années et on élira nos présidents(es)   torses nus et en string. Une fois dans ma vie un tel canard m’a consacré une page ( à moi et mon ami Jean Deny). Nous avons obtenu un droit de réponse la semaine suivante et la presse locale avait pris notre défense à fond. Mais aujourd’hui quand un tel événement se produit, toute la presse reprend l’info et la commente !!!


La presse locale

Certains journaux nationaux sont très marqués politiquement. Quand on voit le FIGARO, on pense "la droite", quand on voit l'HUMANITE, c'est "la gauche". Par contre j'accepte très mal que des journaux régionaux (voire locaux)  affichent leurs penchants politiques en critiquant systématiquement un côté et en épargnant l'autre. Pire encore quand  l'éditorial écrit par le rédacteur en chef est foncièrement de parti-pris. 

Pour moi un journal local doit "rendre compte" de tous les évènements politiques, religieux, sociaux, associatifs etc... sans aucun commentaire tendancieux. Messieurs les rédacteurs, vous avez le droit d'avoir vos "idées", mais vous ne devez pas les propager.

Dans mon groupe de Théâtre (le TPP) nous sommes une quarantaine, Trois achètent le journal tous les jours, et 2 le lisent de temps en temps.  Réflexions des autres: " ils nous em...avec leur politique à sens unique"

En changeant de style il y sans doute des "parts de marché" à gagner


Démocratie et Syndicat ?

8% des français sont syndiqués !  Est-il normal , en démocratie, que ces syndicats puissent bloquer les non syndiqués, soit 82% de la population, par une grêve générale? Si la réponse est oui, je ne comprends rien à la démocratie.

C'est Dingue ! (nov. 2008)

Si  un salarié fait une grosse erreur, il a un blâme ou on le met à la porte. Si un P.D.G. met sa société en déficit...on lui donne une prime! S'il vous plait, expliquez-moi la logique. Je sais , je ne suis pas aussi intelligent qu'un énarque ( voir ci-dessous) mais moi je le virerais et je me servirais de ses économies pour combler le déficit ( qu'est-ce que je suis con!)

Une Histoire ?

- Il parait que l'E.N.A va être démolie et complètement rasée. A la place on va planter des chênes!

- Pour quelle raison?

- On récoltera autant de glands mais ils nous reviendront moins chers!


D'Accord?
Vous êtes d'accord ou pas sur ces réflexions, vous pouvez me le faire savoir par mail ( voir page accueil, cliquez sur E-mail )

Depuis une vingtaine d'année Odile et moi voyageons régulièrement, je vais vous parler d'un pays que nous aimons beaucoup  mais que nombre de français ignore.

Pour de prochaines vacances allez voir les sénégalais vous serez surpris par leur accueil.

AU SENEGAL
(écrit début 2011)

Un jour, je vais à notre agence de voyages pour commander 15 jours en Guadeloupe et en Martinique.. Parmi les dates que nous désirons il n'y a pas de chambres libres ou pour d'autres pas de places d'avions ( c'était il y a une quinzaine d'année) L'hôtesse qui me reçoit me dit alors: "Vous n'avez jamais été au Sénégal ? Vous devriez, je connais un excellent hôtel à Saly, le Palm-Beach ça devrait vous plaire."

C'est ainsi que nous avons connu le Sénégal et nous allons y retourner cette année pour la huitième fois!

La première année, nous en avons fait le tour (Casamance comprise) et nous avons été emballé par l'accueil de la population, les villages de paillotes, malgré des routes que l'on qualifierait en France d'impraticables.


Ensuite 8 jours au Palm-Beach (4 *) , l'hôtel tenait toutes ses promesses, plage parfaite, service excellent, restauration haut de gamme et animation de qualité mais non dérangeante, avec spectacles différents tous les soirs.

Nous avons été 5 fois dans cet hôtel et...nous avons vu la qualité des repas baissée chaque année alors que le reste restait de bon niveau. La sixième année il ne faisait que du "tout compris", on a voulu essayer et j'ai juré de ne jamais y retourner. J'ai écrit à Fram pour leur dire que la cafeteria de n'importe quelle grande surface était mieux qu'eux !  Vous pouvez boire et manger toute la journée, mais des cocktails fait avec des alcool locaux ??? Un Gin ou un Whisky local c'est infect quand on est habitué aux alcools originaux. Quant aux buffets ils n'avaient plus rien à voir avec ceux que nous avions connus  quelques années avant . Ils avaient baissé des trois quarts sur le plan qualité et variétés.

Nous avons donc changé pour aller au Royam (4 *). Excellent séjour, les chambres sont dans de grandes paillotes très confortables. Les cocktails sont excellents avec de nouvelles créations chaque soir, le service très bien fait et comme partout au Sénégal très sympa. Par contre le repas du soir ( pas de buffet mais servi à table) manque de choix et si on y reste 2 semaines les mêmes plats reviennent à jours fixes.                                                                                                                       
                                                                                                                       

                                                                                                                      La plage                                                                                                         Les chambres en paillotes                                                         

Cette année nous repartons au Sénégal! L'hôtel Neptune affiche 5 *, mais ne vous y fiez pas, les étoiles sénégalaises n'ont rien à voir avec les nôtres. Disons que cette catégorie correspond à un bon 3 * en France. Nous serons en demi-pension et pour le repas de midi nous comptons retourner dans un petit restau , juste à côté qui, il y a deux ans nous servait des repas avec langoutes grillées pour 15 €

La vie n'est pas chère au Sénégal. par contre  le voyage, même en charter, est nettement plus onéreux que le sèjour lui-même.

LES SENEGALAIS

Ne soyez pas surpris, dans la rue ou dans les villages ils tutoient tout le mode (pas dans les hôtels ou rarement). Ma première surprise lors d'un premier voyage: "T'habites où en France ? - " Oh tu connais pas ! C'est à Poitiers." Le garçon me regarde avec un sourire et me dit: "Poitiers c'est dans le 86 et c'est le Futuroscope !"


Je me suis rendu compte depuis que certains sénégalais connaissaient mieux l'histoire et la géographie de la France que beaucoup de français. Beaucoup rêvent d'y venir en touristes ( pas en clandestins) mais financièrement ils ne peuvent pas.

Selon les renseignements que j'ai pu glaner à travers ce très beau territoire, les sénégalais ne sont pas riches mais, chez eux, personne ne meurt de faim. Il faut néanmoins faire attention aux enfants qui tendent la main. Si vous donnez quelque chose à l'un d'entre eux, il y en a aussitôt une troupe qui vous entoure. Suivez le conseil des guides:"ne donnez rien" ou si, visitant un village,vous voulez faire un geste, donnez à un adulte responsable (devant témoins) qui se chargera de la distribution.

La Taranga est le mot que qualifie l'hospitalité sénégalaise et ce n'est pas un vain mot car ils sont toujours accueillants, aimables et souriants.  

DES VISITES

Prenez le temps de visiter Dakar. Ca grouille de monde, ce n'est pas toujours très propre. Une curiosité: une grande place où on fait sécher du poisson en plein soleil. C'est curieux et vous en garderez des souvenirs impérissables: l'odeur et les mouches.

Visitez l'Ile de Gorée d'où partaient les esclaves vers la France puis l'Amérique, vous y verrez les cellules réservées au hommes, aux femmes et enfin aux jeunes filles vierges qui avaient une grosse valeur marchande. Un guide vous expliquera toute l'histoire de l'esclavage. De nombreux descendants de ces esclaves africains ont peuplé la Guadeloupe, la Martinique et bien sûr les Etats-Unis.

Allez aussi sur l'Ile aux coquillages ainsi appelée car elle s'est formée grâce à l'accumulation de ces déchets de la mer. Un détail cette petite ile est une enclave catholique dans un pays entièrement consacré à l'Islam et vous y trouvez une belle église et à chaque coin de rues (ou presque) des statues de saints.

Si vous avez le temps allez à St Louis du Sénégal qui fut la capitale du pays au début de la colonisation. En plusieurs jours visitez la Casamance et bien d'autres sites tel que le Lac Rose, la Mosquée de Touba, une des plus grandes d'Afrique avec ses 4 mminarets de 60 mètres de hauteur. L'Imam qui vous servira de guide n'est pas avare en détails

CONCLUSION

Lorsqu'un pays nous plait nous y retournons régulièrement
.  La première fois nous le visitons et ensuite nous profitons des plages et des hôtels car pour nous ces voyages ce sont nos vacances et ce mot signifie "repos, mer, soleil". On me dit parfois: "Pourquoi aller si loin, tu peux trouver ça sur les côtes françaises" et je réponds: ' Où ? au mois de février ?" Car pour nous une cure de soleil en plein hiver nous régénère. De plus 15 jours au Sénégal , même avec le voyage, ne nous coute pas plus cher que dans un 3 * sur le côte d'Azur

Nous avons été 6 ou 7 fois en Guadeloupe et en Martinique mais depuis la modernisation de ces iles je n'y touve plus aucun plaisir. On vit là-bas comme en métropole mais avec des prix beaucoup plus élevés, les embouteillages y sont nombreux et le service beaucoup moins aimable et moins bien fait qu'au Sénégal, à Maurice, en Tunisie ou au Kénya. Dans ces pays on a l'impression d'être bien accueilli, dans les caraïbes françaises on a celle d'être subi. Nous ne devons pas être les seuls à penser celà puisque les touristes désertent actuellement ces iles qui affichaient complet il y a vingt ans.

Au mois de Mars nous serons au Sénégal et, dès notre retour, je vous indiquerais  où en est ce pays sur le plan touristique, 2 ans après notre dernier passage.

Quand les jeunes commencent à voir la différence :

BOUFFE ou GASTRONOMIE

Tout gamin j'étais déjà gourmand et… difficile. Mon père m'a appris à manger de tout (de gré ou de force), ma mère était une excellente cuisinière, ma grand'mère également qui, néanmoins, me répétait souvent: "il ne faut pas vivre pour manger, il faut manger pour vivre", formule avec laquelle je suis d'accord en ajoutant un mot: "il faut bien manger pour bien vivre".

Eh bien je suis content car certains (aines) de mes petits-enfants sont de très bons cuisiniers (eres) et savent apprécier la qualité, délaissant les plat cuisinés (???) industriels pour de la cuisine maison

Tous ceux qui me connaissent savent que j'ai toujours été difficile sur la qualité de l'alimentation. Lorsque  je travaillais, étant régulièrement sur les routes, ceux qui m'accompagnaient, artistes ou famille, se souviennent des restaurants que je choisissais, j'avais de bonnes adresses à travers toute la France. De plus ma femme et moi sommes de bons cuisiniers ( Oh la la!  la grosse tête !) Si vous ne me croyez pas, venez essayer…

Alors quel est le but de cet article ?


Comme d'habitude de dire ce que je pense et je répète: je suis content, non seulement par mes petits-enfants mais encore parce que les émissions télévisées sur la cuisine donnent de plus en plus le gout aux jeunes de la faire

MATERIEL et PRODUITS


Chez nous, nous cuisinons à l'ancienne: cocottes en fonte, vieilles poêles en tôles, terrine en terre, faitout en alu et parfois casseroles en cuivre et sur flamme vive (gaz, barbecue avec bois fruitier si possible et quand il y a beaucoup d'invités, four à pain)

Les matières premières sont de qualité et pas plus onéreuses: bœuf du limousin, poulets fermiers de nos voisins ( on les attrape à la course car ils sont en pleine liberté), lapins fermiers, foies gras chez un magnifique éleveur de canard, légumes des jardins de nos voisins car dans les miens il n'y a que des fleurs et quelques pieds de tomates "cœur de boeuf" dont nous nous délectons tout l'été
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        

LES PLATS D'ODILE
Ma femme est plus spécialisée dans les plats régionaux. Son coq au vin, son bœuf bourguignon , sa blanquette de veau, son gigot à l'ananas, son filet mignon de porc à la tomate et son Parmentier sont des petites merveilles auxquelles j'ajouterais pour le poisson sa lotte
a la charentaise. De plus l'hiver on se régale avec des potages qui n'ont jamais le même gout mais sont toujours excellents, avec une mention spéciale pour son "garbure"
    

Vous me direz dans tout ça il n'y a pas d'invention, c'est du grand classique. D'accord mais c'est bon et de plus il y a des variantes. En voici un exemple:

Vous savez sans doute que le hachis Parmentier a été inventé pour finir la viande du pot au feu que l'on hache et recouvre de purée. Eh bien pour elle ce n'est plus ça. Elle demande à son boucher de la chair à pâté, du bœuf, du veau et de l'agneau hachés ( ça ne revient pas cher car pris dans les bas morceaux). Elle mélange tout ça avec des échalottes, uns gousse d'ail, sel, poivre et fait revenir le tout pendant quelques minutes en cocotte. Elle verse cette préparation dans un plat, la recouvre d'une excellente purée de pomme de terre, bourrée de beurre et de crème fraiche et fait griller ça au four pendant 20 minutes. J'ai vu chez moi des invités se battre ( ou presque) pour finir le plat.


  …ET LES MIENS

 Là c'est différent et complémentaire. Mes spécialités: la terrine de foie gras, les huitres gratinées au champagne, les crustacés ( à l'armoricaine, thermidor, au porto) les St Jacques  (safranées ou au Noilly Pratt), le Bar grillé à l'aneth; différents poissons au beurre blanc, le maquereau farci au vin blanc. La viande de bœuf ( au roquefort, Rossini, en chevreuil, sauce périgourdine etc..) ou plus simplement des côtes, grillées au barbecue avec des pommes de terre sous la cendre . L'escalope de veau (aux champignons ou gratinées au porto…). Le gigot de sept heures. Les ris de veau ( aux champignons , à la crème ou au safran). Les poulets à l'ail, la poule au pot farcie. De succulents gibiers ( sanglier, lapins de garenne, chevreuils) quand nos voisins nous en donnent.  En dessert: la marquise ou le pavé au chocolat, la tarte aux fraises méringuée, le gâteau de Pithiviers ou les délices de Montsoreau.

 Vous aurez compris que j'aime les sauces élaborées et certains me disent: "tu as le temps de faire tout ça". C'est vrai mais certaines sauces sont très vite faites ( au roquefort: 5 minutes) d'autres sont très longues ( périgourdine: 4 heures)

 Comme Odile je n'invente rien, la première fois que je fais une recette je copie intégralement celle d''un grand chef et je juge, je modifie, j'ajoute ou je supprime et ainsi elle devient la mienne. Je n'ai pas le talent d'inventer.


J'allais oublier mes Cocktails, j'en fabrique une vingtaine... pour le grand plaisir de notre famille et de nos amis !

EN CONCLUSION…

 La cuisine est un de mes hobbies (avec le jardinage ). J'en ai tiré quelques idées que je vous indique :

- Ne cuisinez qu'avec des produits frais, de bonne qualité, et d'origine France... et de saison ! Manger des tomates ou des fraises en Janvier est une ânerie !

- Faites tout vous-même. N'achetez pas des sauces toutes faites ( je mets 5 minutes pour faire une mayonnaise), ou des pâtes à tarte industrielles. Un exemple: certains me disent : "faire une pâte feuilletée c'est trop long". D'accord, il faut au minimum 2 heures, mais n'en faites pas pour une seule fois. La dernière fois que j'en ai fabriqué une, elle pesait près de deux kilos ( ça ne demande pas plus de temps que pour 500 Gr.) Une fois terminée, je l'ai coupée en six morceaux que j'ai mis séparément au congélateur. Avec ça j'ai pu faire 2 tartes, un pâté de Pâques et un magnifique Pithiviers sur 3 mois. Une seule précaution : faire décongeler doucement au réfrigérateur. Vous constaterez que le goût de votre pâte … c'est autre chose que celle du super-marché et...elle revient moins chère.
Ceci est également valable pour certaines sauces qui se gardent parfaitement au congélateur (sauce Périgourdine, sauce grand veneur…)

- Guettez certaines promotions. Un exemple: 2 ou 3 fois par an les magasins U proposent des homards à prix coûtant. Croyez-moi, ça vaut la peine mais il faut arriver tôt quand ça se présente ou être bien avec le poissonnier et lui demander d'en mettre de côté  parmi les plus gros. Arrivés chez moi ils vont tout vivant (c'est cruel mais tellement bon!) au congélateur mis à -30°. Il ne vous reste plus qu'à en cuisiner quand vous voulez.

Voilà j'ai fini ! Pourquoi j'ai écrit ça ?

Parce que, aujourd'hui il pleut et je ne peux pas aller au jardin

Parce que ça donnera des souvenirs à ceux qui ont déjà gouté à notre cuisine, même s'il nous est arrivé aussi d'avoir des "loupés"
Parce que ça donnera envie de venir nous voir à ceux qui ne "savaient pas"
Parce que les jeunes se diront : "Si ces vieux machins peuvent faire ça, pourquoi pas nous ?"
Enfin parce que ça vous changera de mes écrits socio-politico-philosophiques, qui énervent un certain nombre de mes lecteurs... mais ils sont faits pour ça !

P.S. Désolé ! Si vous vous régalez chez Mac Do ou Quick vous n'auriez pas du lire ça !!!

re-P.S. Je n'ai pas l'air aimable sur la photo, c'est pour vous montrer que lorsque je suis en cuisine il ne faut pas venir m'emm...

------------------------------------------------------------

AVRIL 2014

 Cet article s'adresse plus particulièrement aux "jeunes" ( de 10 à 50 ans ) dont certains ne réalisent pas combien notre manière de vivre a évolué en très peu de temps. J'ai vécu ces 80 années au cours desquelles la civilisation (???) ( à moins que ce ne soit simplement la technique) a, me semble-t-il,  plus avancé qu'au cours des 3 ou 4 siècles précédents

 J'ai déjà écrit un papier qui s'intitule " d'hier et d'Aujourd'hui" ( voir dans cette même page de mon site ) où je comparais les façons de vivre de mon enfance et celles d'aujourd'hui. De plus la famille et quelques rares amis ont lu mes 2 plaquettes " Ma jeunesse" *et "après la jeunesse"*. Là je vais essayer de montrer ce changement très rapide

 EVOLUTION ou REVOLUTION ??

 Dans les années 1930 nous nous éclairions avec des lampes à pétrole et des bougies. Les rues de Poitiers étaient éclairées par des "becs de gaz" et on voyait passer dans les rues , à la nuit tombée, les "allumeurs de réverbères".

Une grande usine située près du parc de Blossac fournissait le gaz nécessaire fabriqué avec de la houille. (Certains très vieux poitevins se souviennent également de la "rue de l'usine à gaz" car c'est là que se cachait le bordel le plus connu de la ville)

 L'électricité devait certainement être présente puisque Poitiers était desservie par des tramways et que les premiers barrages hydroélectriques français furent construits vers 1920, mais elle n'était par arrivée dans les foyers – Poitiers comptait alors environ 40.000 habitants – C'est vers 1935 qu'un compteur nous fut attribué et mon père, avec un de mes oncles, bricola une installation sous baguettes en bois qui ferait hurler d'horreur les tenants de la sécurité à tout prix d'aujourd'hui.

 Pour se chauffer, un poêle à bois dans chaque pièce on les appelaient des Mirus ? Il fallait chaque jour monter des buches pour les alimenter ( nous habitions dans un étage)

 A cette même époque les voitures étaient très rares et on ne connaissait pas les sens uniques , stops ou autres, seule la priorité à droite existait. On ne rêvait même pas d'en posséder une, elles étaient réservées aux "riches"

 A la campagne, les paysans faisaient uniquement de la culture bio (sans le savoir) car on ne leur avait pas encore parlé de la culture intensive et allaient vendre leurs produits dans les foires et les marchés ou nous achetions poulets et lapins vivants, à charge pour nous de les tuer et de les préparer.

 Les commerçants livraient leurs clients avec des voitures tirées par des chevaux. On trouvait de nombreux petits métiers dans les rues ( ramasseurs de crottin, vitriers, marchands de peaux de lapins, piqueurs de mégots etc..) et les boutiques d'alimentation foisonnaient ( épiciers, bouchers, charcutiers, boulangers, tripiers, patissiers etc…)

 La télévision n'existait pas, on n'avait même pas une radio qui commençait juste à démarrer et quand en 1938 on en a possédé une on se réunissait le soir devant le poste pour écouter des informations, mais surtout des "feuilletons" dont on ne ratait jamais la suite… Ces postes ne fonctionnaient qu'avec une antenne extérieure et lorsqu'en 39 nous vinrent habiter dans notre nouvelle maison, mon père avait érigé dans le jardin un mât de 5 mètres d’où partait une antenne de 10 m. de long jusqu'à notre cuisine où était le poste qui tenait pas mal de place (environ 70 cm x 40)

 Un autre appareil que nous n'avions pas: le téléphone! Ceux qui en possédaient un devaient pour avoir leur communication: décrocher, tourner une manivelle, appeler "l'inter", demander le numéro à une opératrice qui vous branchait et au bout d'un certain temps vous obteniez la communication. C'était à l'époque ultra-moderne !

 Un autre instrument était aussi d'un modernisme étonnant, la machine à écrire. La fille d'un couple d'amis de mes parents avait passé son brevet de "dactylo" , on a fêté ça car c'était encore rare

La vaisselle, la lessive se faisaient à la main (de ma mère bien sûr), les frigos n"existaient pas, on conservait les aliments dans un garde-manger qui se situait en général dans la cave. La toilette se faisait sur l'évier de la cuisine car les salles de bains étaient très rares. Pour les "grandes toilettes" on installait un "tub" Lorsqu'il y avait des bébés, les couches étaient lavées et séchaient sur un fil étendu dans la cuisine.

 Dans une famille, l'immense majorité des femmes n'avaient pas de métier, mais s'occupaient de leur "intérieur". Ménage, lessive, cuisine, repassage, entretien de l'appartement et éducation des enfants les occupaient largement. Le mari lui travaillait 48 heures par semaine et ce qu'il gagnait suffisait pour faire vivre sa famille. Les distractions étaient constituées de promenades dans les parcs de la ville, de jeux en famille (nain jaune) de visites à des amis et de temps en temps à la famille qui était pour nous très éloignée, à 30 KM, mais il fallait 3 heures pour y arriver !!!

 Et puis il y avait déjà les cinémas. On y allait 4 ou 5 fois par an. Les salles étaient grandes (de 300 à 800 places) les films en noir et blanc

Pour les enfants: l'école (sauf le jeudi et le dimanche) ou les instits savaient enseigner mais aussi éduquer, aidés par des règles de discipline strictes et admises par tous.

 C'est la vie que nous menions jusqu'en 1939, (il y a seulement 75 ans) quand arriva la guerre !

 Résumé de 5 ans de vie: Occupation par l'armée allemande, couvre-feu, tickets de rationnement, queue dans les magasins, marché noir, visites à la campagne pour s'approvisionner malgré tout. Maréchal nous voilà! puis résistance, bombardements anglo-américains, bombes nucléaires sur le Japon, service du travail obligatoire, de Gaulle à Londres, libération de la France, retour des prisonniers de guerre, et puis une fête incroyable jours et nuits dans les rues et sur les places.

 Au cours de ces années rien n'a évolué dans notre confort de vie, ce serait plutôt le contraire

 Et puis tout est reparti car il fallait reconstruire.

Lorsque j'ai commencé à travailler à la poste en 1947, je gagnais 10.000 anciens francs par mois, soit 100 Fr., soit 15 € et comme j'avais été nommé à 20 Km de Poitiers, je logeais à l'hôtel et il est évident qu' à la fin du mois il ne ma restait pas grand'chose.

 9 ans après notre mariage nous avons acheté notre premier réfrigérateur (1958), le premier lave-linge a du venir 10 ans après. Nous avons eu notre premier téléphone vers 1959 ou 60, il s'était transformé, on ne passait plus par une opératrice, mais on tournait un écran pour faire nos numéros. La ligne qui nous a été installée à cette époque est toujours en service mais les appareils ont bien changé.

 Vers la même période notre première télé, en noir et blanc et avec deux chaines seulement.

 Et puis les voitures, la première achetée d'occasion à Tours en 1952 une Renault Primaquatre 14 Chevaux qui avalait goulument ses 14 litres aux cents km ,deux ans après une dyna panhard sur laquelle 3 boites de vitesses n'ont pas résisté, puis ce fut une simca aronde d'occasion et ce n'est que là que j'ai commencé à acheter des voitures neuves

 Essayez de comparer notre première voiture avec 3 vitesses, un appétit féroce et une vitesse de pointe très dangereuse à 120 Kmh avec celle que nous avons actuellement: 6 l aux 100 Km à 130 kmh sans risques et avec une vitesse de pointe de 210

 J'avais commencé à cette époque à faire quelques spectacles et j'avais avec moi un chanteur qui travaillait dans un camp américain ( ils étaient restés en France après la guerre) et il s'occupait de leur Ordinateur . Ah allez-vous dire, ENFIN! Non ne vous énervez pas  ! Cette machine n'avait rien à voir avec ce que vous connaissez. Elle était tellement importante qu' il fallait une surface de 25 M2 pour la contenir Je sais qu'il fallait des "cartes perforées" pour la faire marcher mais ne m'en demandez pas plus je n'y comprends rien et vous non plus sans doute !

Ma femme qui a travaillé sur ce genre de machine au Crédit Lyonnais me souffle dans l'oreille que , de plus, elle était enfermée dans une pièce où la température ne devait jamais dépasser 18° ???

 Imaginez le volume et le poids de cet ordinateur et comparez à ce que vous utilisez actuellement !

 Enfin, c'est en 1956 à Marcoules que fut mis en marche la première centrale nucléaire Française. On en compte actuellement 19 totalisant 58 réacteurs

 Tout ça fait partie de notre petite vie de tous les jours. Mais qu'en est-il sur le plan National ? Les revenus ? Le chômage ?

 En Résumé: ( je ne suis ni un économiste ni un historien) de 1946 à 1955, reconstruction, faibles salaires, chômage nul ( ou à peu près). C'est la période appelée les 30 Glorieuses qui dura jusqu'en 1973 pendant laquelle le chômage fut en moyenne de 1,8 %, marqué par un PIB important, la création des nouveaux francs en 1960 ( 100 Fr. valant alors 1 NF.) sous l'impulsion de DE GAULLE et la réalisation par Fr. PINAY, sans doute le meilleur économiste qu'ait eu la France,

EN 1973 vinrent les chocs pétroliers, suivis d'une inflation atteignant parfois 15 % et donc des augmentations du coût de la vie très importantes. En parallèle le chômage monte à 5% en 1977 pour atteindre 10 % en 1985.

 J'arrête d'écrire sur le plan national, car je risque de dire une fois de plus ce que je pense de ceux qui ont mené notre politique par la suite et je vais me faire des ennemis de tous les bords.

 J'ai acheté mon premier ordinateur en 1988 et n'y connaissant rien,  je me suis fait avoir car la marque que j'ai achetée et son systême de fonctionnement ont disparu…un an après. Cet ordinateur ne possédait pas de disque dur , il fallait lui insérer une disquette qui en tenait lieu, il n'avait pas non plus de "souris" tout marchait par le clavier et il n'avait qu'une seule police de caractère. J'ai du m'en séparer très vite pour avoir enfin un gros ordinateur de bureau, d'occasion, qui me donna toutes satisfactions. Depuis j'en ai eu 2 autres mais…portables.

Dans le même temps les téléphones portables sont apparus. Les premiers faisaient dans les 30 cm de long et étaient surmontés d'une antenne. Vous verriez actuellement des gens se promener dans la rue en tenant ce gros machin à l'oreille, vous éclateriez de rire !

 Je ne vais pas raconter la suite car vous êtes en plein dedans et vous la vivez. Personnellement je suis un peu dépassé par la technique:  un téléphone qui sert d'appareil photo et d'ordinateur, je ne suis pas ! J'ai les trois mais séparément!

 Si cette progression continue à ce rythme, ceux parmi vous qui seront encore là dans une cinquantaine d'années trouveront alors que tout va très vite et ils seront à leur tour dépassés . Bonne chance !

 +*Si vous n'avez pas eu les textes de ces plaquettes je peux vous les faire parvenir par mails, mais je ne les réimprime pas dans l'immédiat

-------------------------------------------------------------------------------------


Novembre 2015

Je suis allé à l'école de 1932 à 1945. J'étais passionné par le Français et les Math., le reste me laissait indifférent, car à l'époque, on apprenait Histoire, Geo, langues " par coeur" et j'ai toujours une mémoire défaillante. J'ai appris l'histoire de France pendant 10 ans !!! Je voulais savoir ce qu'il m'en restait… 70 ans plus tard. Eh bien voilà !

Pardonnez-moi si j'ai osé certaines comparaisons entre nos "politiques" actuels et ceux de jadis

MON HISTOIRE DE FRANCE

 Ca commence par un "vieux singe historique"

J'avais 6 ans quand j'ai appris cette phrase qui est restée intégralement gravée: "Il y a deux mille ans notre pays s'appelait la Gaule et ses habitants les gaulois". Un nom me revient: Vercingétorix qui a réussi à fédérer diverses tribus gauloises mais s'est fait battre à Alésia par un Jules (César) qui le fit prisonnier puis l'exécuta 5 ans plus tard.Rien à voir, me direz-vous avec ma première Phrase ? Si car un de mes artistes , superbe ventriloque, qui interrogeait sa marionnette sur cette période de notre histoire se voyait répondre que le chef était un " vieux singe historique"

Passons !!

Je ne sais rien d'autre sur les gaulois car je ne lis pas les bandes dessinées

Je n'ai jamais eu beaucoup de mémoire. Uniquement quelques grands faits m'ont marqué dans notre histoire.

J'ai le souvenir de noms bizarres: les Mérovingiens, les Carolingiens. Avec les mérovingiens j'ai déjà sauté 5 siècles par rapport à ce qui précède.

 Un nom me revient: Clovis , et une phrase " Souviens-toi du vase de Soisson" un vase sacré qu'il avait promis à St Rémi, évêque de Reims et qu'un soldat avait cassé volontairement. Quelque temps après il lui fendait le crâne avec sa hache. Qu'a-t'il fait d'autre ? Demandez aux historiens, moi je n'en sais rien.

 Alors là il y a eu des tas de rois au règne assez court qui avaient, eux aussi,  des noms bizarres: Childéric, Clotaire, Childebert et même Thierry. Ah, j'allais oublier celui qui avait des ennuis avec son froc, Dagobert. Heureusement qu'Eloi était là ( vous voyez c'est  une chanson qui me fait souvenir de ce nom)

 Un autre nom et celui-là grâce à France Gall ( que, dans son jeune âge certains appelaient la petite peste) qui chantait: "Qui a eu cette idée folle un jour d'inventer l'école?" CHARLEMAGNE ? Ce fils de Pépin le Bref  ( c'est dans la chanson ), drôle de nom pour un roi et petit-fils de Charles Martel ( oui, vous savez…celui qui a battu les arabes à Poitiers , tellement bien qu'ils n'ont jamais osé revenir ??)

 Après il ya eu des Louis et des Charles mais je ne me souviens pas de leurs numéros, par contre quelques surnoms me sont restés, il  y a eu "le débonnaire","le bègue"   "le chauve","le simple", "le gros". Je suis obligé de remarquer que ces trois derniers adjectifs pourraient être attribués à notre actuel Président !! Mais  à vous d'en inventer d'autres.

 Il y a eu les croisades, pour aller délivrer les lieux saints. Ne me demandez pas de dates, je vous répondrais à quelques siècles près, mais quand je pense que nos braves Chevaliers rejoignaient la Palestine à cheval ou à pied, je comprends très bien l'usage de la ceinture de chasteté, quand leurs femmes attendaient leur retour.. Si l'airbus avait existé il n'y en aurait pas eu !

 Il y en a un dont je me souviens c'est Louis IX, plus connu sous le nom de Saint-Louis. Il a participé à plusieurs croisades et il est même mort au cours de l'une d'elle ,en Tunisie, pas par les armes, non il a eu une simple diarrhée !!! On m'a appris qu'il rendait la justice pour son peuple assis sous un chêne ( ??? ). Je me représente Sarkozy ou Hollande dans cette position et …je ris ( remarquez, des glands sous un chêne, c'est normal )

 Là je saute encore quelques années puisque celui qui me revient en mémoire dans l'ordre chronologique c'est Louis XI. Moi, on m'a appris qu'il était laid, fourbe et cruel, enfermant ses ennemis dans des cages en fer. Il a eu également beaucoup de maitresses à qui il a fait beaucoup d'enfants, mais ça on en a l'habitude encore aujourd'hui avec la différence que du temps de Louis XI la pilule et le préservatif  n'existaient pas.

Là, je m'y retrouve dans les dates puisque je pense à François 1er, 1515!!! Tous les français connaissent cette date facile à retenir c'est la bataille de…Marignan. Toutes ses batailles ne seront pas aussi victorieuses, puisque bien plus tard, si mes souvenirs scolaires sont bons, à la tête de ses troupes ( ils étaient braves nos dirigeants à cette époque J) il fut fait prisonnier par Charles Quint.François 1er fut un protecteur des Arts. Il fut à l'origine de la "renaissance" en France où il fit venir Léonard de Vinci et lança la construction de châteaux tel celui de Chambord et, si je ne me trompe pas, il participa à mon préféré, celui d'Azay-le-Rideau.

Henry IV, celui-là je l'aime bien avec son "panache blanc" et sa "poule au pot tous les dimanches". ( Il m'arrive de cuisiner une "poule Henri IV, c'est excellent!)  Il a mis fin aux guerres de religions par "l'édit de Nantes" et puis surtout c'était un chaud lapin, il a dut avoir 17 ou 18 enfants  - dont 12 avec diverses maitresses – et c'est un dénommé Ravaillac qui a mis fin à cette belle vie. Pas de chance!

 J'ai un vague souvenir de Louis XIII qui fut célèbre par ses "favoris". Etait-il bisexuel ? la question reste posée, mais je me souviens surtout de son premier ministre: Le cardinal de Richelieu sans doute parce qu'une petite ville porte son nom, non loin de Poitiers et parce que j'ai lu et relu "Les 3 Mousquetaires"

 Et j'arrive à mon préféré, le "Roi soleil", Louis XIV. Ce qui m'a marqué, lorsque j'étais enfant c'est qu'il est devenu roi à 5 ans et y est resté 72 ans !!! J'ai aussi retenu d'autres noms, Mazarin, Louvois, Colbert.Sur le plan des arts, il y a évidemment le Château de Versailles, les jardins des Tuileries, la place Vendôme, le Pont Royal qu'il a financé avec ses propres deniers (au fait, est-ce que nos présidents qui ont laissé des monuments à leurs noms en ont fait autant ?) Enfin grâce à son aide on vit éclore des artistes tels que Racine, Molière, Boileau et un petit jardinier qui s'appelait Le Nôtre

Comme d'autres avant lui les doigts des deux mains ne suffisent pas compter ses maitresses mais je ne me souviens que de deux noms: Montespan et Maintenon. Ah et aussi La Vallière qui a donné son nom à une cravate ( enfin , je crois)

 Louis XV ne m'a laissé aucun souvenir. Il était surnommé "le bien-aimé" Pourquoi ? J'ai lu dernièrement qu'il avait eu de nombreuses maitresses et qu'il les mariait, si elle n'y était pas déjà, avec des nobles. Gentil hein ?

Pour le suivant, c'est dommage qu'à cette époque Mr Badinter ne soit pas encore né. En faisant supprimer la peine de mort, il aurait évité bien des décès y compris royaux.

Louis XVI ,ne m'a laissé aucun souvenir sauf l'histoire de sa fuite à Varennes. Ah si, mais c'est mon esprit vicelard qui me rappelle çà: Il lui a fallut 7 ans , après son mariage pour…déflorer la Reine !!! Cette dernière a du laisser un meilleur souvenir puisque, dans mon enfance, 150 ans plus tard,  de nombreuses femmes , dont ma mère, avaient une chaine autour du cou ou pendait un "camée" à l'effigie de Marie-Antoinette.

 Là je m'embrouille un peu, il y a eu la prise de la Bastille, et des noms me reviennent: Danton, Robespierre qui ont envoyé des tas de gens à la guillotine et ont fini de la même façon, et puis Marat…qui a pris un bain de trop et fut poignardé dans sa baignoire par Charlotte Corday, dont la tête fut tranchée quelques temps après. La révolution…ça ne m'inspire pas! Trop de sang, même si je suis persuadé qu'il en est sorti de bonnes choses. Vive la république ! mais on n'est encore loin du vingtième siècle .

 La, je mélange un peu, il y a eu la convention, le directoire et puis je ne sais pas trop quoi mais j'arrive à Napoléon

 Alors lui, si j'avais de la mémoire je pourrai écrire un livre entier, mais beaucoup d'autres l'ont fait avant et mieux que moi. A l'école je l'admirais avec son "grand empire", mais je n'ai retenu que peu de choses: Austerlitz, Iena ( parce que je fais des mots croisés) mais aussi la Bérésina et Waterloo (grâce à Victor Hugo) et, pour finir deux iles: Elbes et Ste Hélène. Sur le plan de sa vie intime je ne me souviens de rien, mais il n'a pas du se priver, puisque j'ai appris récemment qu'il avait même eu une fille …à Ste Hélène

Il faut bien dire que celui-là a laissé, au même titre et même peut-être plus que Louis XIV, un immense souvenir dans le monde entier. Mais enfin , vouloir conquérir la Russie ?? Il faut avoir un égo démesuré ou être un peu fou. Il a néanmoins inspiré à Victor Hugo d'admirables poèmes.

 Louis XVIII ! Venir après La révolution et Napoléon, ça devait être difficile. Il ne m'a laissé aucun souvenir. Ensuite j'arrive à Louis-Philippe; roi des français (???) mais j'ai du en oublier un. Je crois qu'il a démissionné et est parti, en douce, pour l'Angleterre.

Et voici la 2ème république avec un président du nom de Louis Napoléon Bonaparte. Un fait : l'abolition de l'esclavage. Mais cette république va être très courte puisque son président devient 4 ans après Empereur de Français et voilà Napoléon III  Excusez-moi, mais je n'ai aucun souvenir de lui et pourtant j'en ai entendu parler puisque mes deux grands-pères ont vécu sous son règne et ont connu, avec lui, la guerre de 1870 et l'annexion par l'Allemagne  de l'Alsace et la Lorraine. Mon seul souvenir, une chanson revancharde que l'on chantait encore, en marchant au pas quand j'ai fait mon service militaire (1947):

 Vous n'aurez pas l'Alsace et la Lorraine

Et malgré vous nous resterons français

Vous avez pu germaniser la plaine

Mais notre cœur vous ne l'aurez jamais

 Et déjà la 3éme république avec des présidents qui ne servaient qu'à "inauguré les chrysanthème" Des noms ? Poincaré. Pourquoi je me souviens de lui? Parce que des années plus tard une chanson humoristique disait:" Cicéron c'est Poincaré voilà ce qu'il faut démontrer" ( Le lycée papillon). J'exagère un peu car c'est lui qui fut président pendant la 1ére guerre mondiale ( 1914-1918 ), Albert Lebrun et enfin De Gaulle. Cette république, contrairement aux deux premières a duré longtemps (75 ans, je crois). Il me semble que pendant le seconde guerre mondiale, Pétain était "chef de l'état" et non pas Président.

La quatrième république, elle n'a pas duré longtemps, elle a eu 2 présidents: Vincent Auriol (je me souviens davantage de sa fille aviatrice célèbre) et Réné Coty. Par contre des chefs de gouvernements me reviennent: Bidault, Ramadier, Shumann, Pleven, Pinay, Faure…ne me demandez pas ce qu'ils ont fait, à l'époque j'étais plus préoccupe par mon avenir personnel que par celui de la France.

 Ca y est, on arrive…avec la 5éme république dont la constitution fut créée par référendum et qui donnait, enfin, du pouvoir au Président de la République dont le 1er fut Charles de Gaulle qui resta une dizaine d'année et puis les autres…on les connaît par cœur. ( Pompidou, Giscard d'Estaing, Mitterand, Chirac,  Sarkozy et Hollande  )

 Pourquoi j'ai écrit ces pages ?

 - Parce qu'en automne je n'ai rien d'autre à faire

- Parce que je voulais me rendre compte de ce que je me souvenais 70 ou 80 ans après l'école. Je vous promets que tout sort de ma mémoire, je n'ai pas été pioché sur internet…sauf maintenant et je m'aperçois :

 - Que j'ai retenu une douzaine de rois et nous avons du en voir 68 !!!

- Que je n'ai nommé que 6 présidents alors qu'avant De Gaulle il y en a eu 17 . Impensable, j'ai même oublié Sadi Carnot, Casimir Perier et Paul Deschanel

- Que j'ai parlé des mœurs de nos rois et pas du tout de leurs œuvres : guerres, conquêtes, agrandissement de la France pour en faire "l'hexagone" qu'elle est aujourd'hui et que j'aime

 - J'ai omis de parler des conquêtes coloniales  qui plaçaient la France au début du 20éme siécle parmi les grandes puissances, mais là c'est un peu volontairement, ne voulant pas froisser les "bonnes âmes" qui demandent pardon à nos anciennes colonies. D'accord, on en a profité, mais on leur a aussi laissé des routes, des chemins de fer, l'électrification, l'agrandissement des villes et j'en oublie. Et quand un vieux sénégalais de mon âge me dit:

" Tu sais , on était plus heureux quand la France était là"…je me demande…

 Je terminerais en me posant une question:

Est-ce que , lorsqu'ils auront mon âge, les jeunes d'aujourd'hui se souviendront de quelle façon la France est devenue ce qu'elle est ? Leur apprend-t'on encore ce que fut la Gaule, puis le pays Franc ? Leur apprend-t'on ce que fut la royauté, l'empire, les premières républiques ? En un mot leur apprend-t'on ce qui a FAIT la France ?

 Je n'ai pas lu de livres d'histoire, depuis que j'ai quitté l'école, je vais demander à mes arrières-petits-enfants, de m'envoyer les leurs, mais j'ai peur d'avoir des surprises!

 ____________________________________________


Résumé biographique Animation Spectacle Théatre Poèmes Socio-politique Je pense Philosophons